Compte-rendu de l’A.G. du 3 mars 2012
dimanche 11 mars 2012, par Admin

Compte rendu de l’A.G. du COCIG le samedi 3 mars 2012
Port-Lay. Groix

1. UNE INTRODUCTION SUR LE CONTEXTE DE CETTE A.G.

- Une période de crise économique, sociale, écologique et démocratique.
* Economique et sociale : chômage, précarité, paupérisation, inégalités etc.
* Ecologique : réchauffement de la planète, pollution, problème d’eau etc.
* Démocratique : le peuple est dessaisi, les citoyens ne se reconnaissent plus dans leurs élus, le vote du "Non au traité constitutionnel européen", nos gouvernants passent outre etc…

- Une période électorale : des choix politiques à faire. Mais, pour le COCIG, selon sa charte, pas de position partisane à prendre, pas question d’appeler à voter pour Hollande, Joly, Mélenchon, Poutou etc… La diversité du COCIG fait sa richesse. Par contre nous pouvons et devons (cf. l’éditorial du Jet d’Encre n°2) dénoncer les politiques néfastes, inégalitaires, etc… Celle de Sarkozy, en l’occurrence.

- Réaffirmation de notre position : nous sommes sollicités, souvent, pour savoir si nous (et en particulier le Président du COCIG ) comptons nous présenter aux municipales : nous n’avons pas discuté du sujet. Chacun pourra, bien évidemment, prendre individuellement, sa décision le moment venu. Point.

2. NOS ACTIONS - NOS PERSPECTIVES

Un bilan transport maritime positif, même si le résultat (2 bateaux) n’est pas au rendez-vous. La mobilisation, l’implication des citoyens ont été importantes et prometteuses pour l’avenir. Décision d’un courrier au vice-président du conseil général, Jo Brohan, pour lui demander de venir s’expliquer devant la population groisillonne sur ce sujet (2 bateaux et associer la population à toutes les décisions concernant le transport maritime). Rappelons qu’il avait dit, à FR3, que le Conseil général pourrait abonder pour la période octobre-novembre-décembre 2012 : ce qui signifie peut-être "aider" la ligne Lorient-Groix financièrement ?
Pas question de lâcher là dessus. Les Ouessantais sont aussi en lutte pour leur transport aérien.

Eau :
Après le film-débat sur l’eau, et compte tenu de la fin de la délégation de service public avec Véolia en 2013, vigilance et affirmer notre position d’un service public de l’eau en régie directe. L’eau, indispensable pour tous les citoyens, n’est pas un produit marchand.

Environnement :
* Les boues de dragage : mobilisation réussie pour celles de la cité de la Voile. Nous avons dans le cadre du collectif "anti-boues" stoppé leur immersion à Pen Men. Concernant les dragages de la DCNS (200 000 m3 sur 10 ans), la mobilisation n’a pas été à la hauteur des enjeux, nous avons "perdu" momentanément... Là encore, pas question de se relâcher !
* Sacs de chaux : ils trainaient dans la nature groisillonne et étaient toxiques. Intervention auprès du 1er adjoint de Groix. Le nouvel agriculteur devrait reprendre l’épandage des boues de la station d’épuration et utiliser les sacs de chaux. Pas satisfaisant ! Des propositions alternatives doivent exister !
Proposition d’informer, de sensibiliser sur des pratiques écologiques, quotidiennes et concrètes par le COCIG.

Agriculture :
En lien avec le sujet précédent. Continuer à épandre les boues de la station d’épuration signifie continuer une agriculture classique, polluante, opposée à une agriculture respectueuse de l’environnement, bio que nous souhaitons sur l’île. La municipalité ne tranche pas sur cette question, une fois de plus.

Services publics :
La question du service des pompes funèbres a fait l’objet de débat. La position de la municipalité de faire la part belle au privé choque. "La mort appartient à la communauté", "Pas de profits sur la mort", " droit à un enterrement décent pour tous, à moindre prix", etc…
Un groupe de travail au sein du COCIG se met en place : textes législatifs, dans les autres îles, etc…

Prix de l’énergie :
cf. dans le prochain "Jet d’encre". Différence avec le continent. Egalité, continuité territoriale, etc… Voir avec les autres îles.

A Faire : comparaison sur les prix entre continent et Groix. Panier de la ménagère.

Démocratie :
La démocratie à Groix semble en panne. L’enterrement des commissions municipales en est l’exemple. Le maire semble concentrer tous les pouvoirs. Les positions de la municipalité de Groix au sein de la Communauté d’agglomération de Lorient restent aussi un "mystère" pour les groisillons"...
Rappelons que le COCIG est, entre autre, né de la carence de la municipalité en matière démocratique, de ses insuffisances, de son manque de combattivité, sur tout un tas de sujets...

Port-Lay :
Un sujet sensible. Quel avenir pour Port-Lay ? Le site appartient à Cap l’Orient, mais est utilisé par nombre d’associations groisillonnes.
Le COCIG propose que des associations culturelles (FIFIG, Musicanou, Il Téâtro, etc…) prennent l’initiative de faire une réunion rassemblant toutes les associations groisillonnes pour réfléchir et faire des propositions sur le devenir de Port-Lay. Le FIFIG rencontre Norbert Métairie le 23 mars.
Deux écueils : seul, les associations culturelles semblent être à l’initiative de cette réunion. Eviter que chaque association tire la couverture à soi, du style, chacune veut sa salle... ce qui serait contraire à un projet culturel collectif pour éviter que des projets privés et marchands s’emparent de Port-Lay.

Cinéma :
Inquiétude sur le devenir du "Cinéma des familles". Affaire à suivre.

Santé :
Réflexion collective, à partir d’un groupe de travail sur l’organisation de la santé sur l’île.

Volvo Race : qui doit avoir lieu la dernière quinzaine de juin. Pas de transparence sur les chiffres. Manifestation bling-bling : est-ce bien le moment en période de crise, n’y a-t’il pas d’autres priorités ? Nous estimons au minimum à 3 millions d’euros le coût de la manifestation, avec un important financement public. Quelle position du vice-président de Cap l’Orient (Régénermel) sur la question ?

3. "JET D’ENCRE"
Diffusion à préciser ; lieux de diffusion ( marché, grande surface, village...). Qui est disponible ?

4. FINANCES
Le bilan financier est adopté à l’unanimité ainsi que la proposition de cotisation à 15 € pour un adhérent, à 20 € pour un couple et 5 € pour les chômeurs et jeunes.
Tous les adhérents étaient à jour de leur cotisation au 31/12

5. CONSEIL D’ADMINISTRATION
Le nouveau CA, élu à l’unanimité comprend : Delmerre Christophe - Guyomar Christian - Le Dily Jean-Michel - Le Gras Guénaël - Le Gurun Noël - Leclercq Régis - Métayer Didier - Quintin Annie -
De nouveaux adhérents nous ont rejoints.