"Jet d’encre" n° 2 est paru - Mars 2012
samedi 17 mars 2012, par Admin - 1 commentaire
PDF - 7 Mo

ÉDITORIAL

Il faut le dire ... Il est toujours intéressant à la veille d’élections présidentielles de faire un bilan des actions gouvernementales passées quelque soit d’ailleurs le gouvernement. Voici quelques exemples que nous avons retenus dans la régression sociale, démocratique et environnementale que le gouvernement Sarkozy a mis en place et entend poursuivre.
En Bretagne, entre décembre 2010 et décembre 2011, la hausse du chômage est de 6,1%, soit 11 050 chômeurs supplémentaires.
L’ISF (impôt sur les grandes fortunes) va rapporter en 2012 deux fois moins d’argent qu’en 2007, alors même que les patrimoines ont progressé de 30%.
En 2010, la rémunération moyenne (actions et obligations comprises) des dirigeants des grandes entreprises du CAC 40, a augmenté de 34% par rapport à 2009 alors que, selon les dernières données disponibles (2009), 8,17 millions de personnes se trouvent en dessous du seuil de pauvreté*, soit 345 000 pauvres de plus qu’en 2006. C’est en 2007 que Sarkozy a fait passer son salaire de 100 000 € à 140 000 € soit une augmentation de 140% pour « le candidat du peuple ».
C’est aussi la fin de la retraite à 60 ans, la mise en place du bouclier fiscal qui a connu une année particulièrement faste en 2009 avec 679 millions d’euros restitués par le fisc aux contribuables les plus riches, le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux, un recul généralisé des acquis sociaux etc.
En matière de politique des droits de l’homme, on retiendra entre autre, le soutien du gouvernement, jusqu’au dernier moment, à la dictature tunisienne de Ben Ali et la déclaration de la ministre des affaires étrangères Michèle Alliot-Marie qui vantait « le savoir-faire reconnu dans le monde entier de nos forces de sécurité »... sans commentaire ! La mise à l’index des étrangers - Le Pen n’est pas loin - comme responsables de tous les maux, la façon dont la Commission européenne, avec Sarkozy et Merkel, a saigné le peuple grec, etc.
C’est aussi le rapport du ministère de l’Ecologie qui pointe les coûts des principales pollutions agricoles de l’eau. Le coût complet du traitement annuel de ces excédents d’agriculture et d’élevage dissous dans l’eau serait supérieur à 54 milliards d’euros. En cause : « les résultats médiocres » de la lutte contre les pollutions de l’eau. La cour des comptes pointe elle « l’insuffisante volonté de l’Etat... »
Tout cela mis bout à bout, fait que vous ne pouvez pas croire aux nouvelles promesses faites par le candidat Sarkozy de s’occuper du peuple, de consulter le peuple, de prendre des mesures en faveur du peuple... En manifestant plus de neuf fois contre sa réforme des retraites, contre la privatisation de la Poste... nous avions indiqué très clairement que le gouvernement actuel et ceux qui le soutiennent à Groix, n’était pas au service de la justice sociale et de la démocratie. Prenez vos responsabilités dans les urnes et dans les luttes !
*Seuil de pauvreté : 954 € net par mois pour une personne vivant seule.

Transport maritime

Des similitudes inquiétantes... Alors que le transport maritime sur Groix se mettait au régime sec (un bateau au lieu de deux) pendant la période hivernale, et ceci sous la houlette de la Compagnie Océane (filiale de Véolia) et avec la bénédiction du Conseil général du Morbihan (à majorité de droite), dans le Finistère, Ouessant subissait un sort identique. En effet le Conseil Général du Finistère, à majorité de gauche, s’attaquait à la desserte aérienne de l’île : suppression de la liaison aérienne du dimanche et durant un mois l’été.
Les beaux discours sur la défense de l’insularité pour éviter le dépeuplement des îles et ne pas en faire des « réserves » où le touriste y fait un bref passage, aura trouvé ses limites dans la dégradation du service public de transport maritime, organisé par nos politiques de l’UMP au PS !
Ange Le Sar

Environnement

Le collectif citoyen de Groix s’ était inquiété, en juin 2011, de la présence de nombreux sacs d’oxyde de calcium et de magnésium (chaux vive), abandonnés, depuis plusieurs mois, en plein air, aux quatre coins de l’île (Pradino, Kergatouharn...).
La notice de ces sacs précise qu’ils contiennent des produits dangereux, irritants pour les voies respiratoires, irritants pour la peau et qui présentent des risques de lésions oculaires graves et il est recommandé de les conserver hors de la portée des enfants et de les stocker sous abri.
Après cette intervention du COCIG, les sacs avaient été transférés dans un endroit plus discret.
Aujourd’hui, toujours à l’air libre, ils vont enfin disparaître pour être utilisé pour l’épandage des boues de la station d’épuration. Nous serons vigilants !

Clapage des boues en mer

200 000 m3 de boues à draguer dans le Scorff et à immerger en pleine océan à la pointe de Groix (Pen Men) pour la DCNS, c’était l’objet de l’enquête d’utilité publique fin octobre - début novembre 2011. Le collectif « contre l’immersion des boues en plein océan », regroupant 28 associations, s’était mobilisé lors de l’enquête d’utilité publique. Une pétition dans l’urgence avait, à Groix, recueilli près de 400 signatures.

Le Collectif n’est pas opposé au dragage mais il refuse d’envisager que l’immersion soit toujours considérée comme la seule solution quasi incontournable et soit pérennisée à travers le dossier D.C.N.S. pour au moins 10 ans.
Dans ses conclusions, le commissaire enquêteur reprend à son compte des observations faites par le collectif « anti-boues ». Il pointe aussi le « caractère paradoxal dans la forme (...) et une interrogation sur le fond » quant au choix du site Natura 2000 de Groix retenu comme zone de clapage. Rappelons qu’un site Natura 2000 est censé protégé la biodiversité. Des millions de m3 de boues déversées devraient impacter ce site, la flore et la faune... »
Le choix du site de clapage a été largement conditionné et guidé par des considérations d’ordre pratique liées à la faible distance de transport des sédiments... » nous dit le commissaire enquêteur, façon à peine voilée de dire qu’une fois de plus ce sont des considérations financières qui ont prévalu face aux nécessités environnementales. « Il sera indispensable à moyen terme de privilégier l’éloignement du site d’immersion par rapport aux zones côtières ». Le site actuel est donc inapproprié...
Page 18 et 19 du rapport, le commissaire préconise des barges « en situation d’éloigner davantage de la côte » et surtout comme solution d’avenir, d’introduire « une gouvernance élargie », c’est à dire que des moyens soient mutualisés entre les différents acteurs que sont la DCNS, la région Bretagne, Cap L’Orient etc. Actuellement, chacun fait ce qu’il veut dans son « coin ».
Le collectif « anti boues » du pays de Lorient réclame une coordination des politiques de dragage et des moyens mis en commun pour un traitement des boues à terre.
Dans les ports de plaisance de Quiberon et d’Arzon, après la mobilisation des associations environnementales et des professionnels de la pêche, le président du conseil Général François Goulard a demandé par courrier en date du 24 février, au Préfet « d’engager la mise en œuvre de nouveaux sondages des sédiments concernés et l’expertise de solutions alternatives, au moins partiellement, au clapage en mer. Tout ceci est d’ores et déjà en cours d’étude. Il nous apparaît, dès à présent, que les solutions susceptibles alors d’être retenues devront, en tout état de cause, exclure tout clapage baie de Quiberon ».

Restons mobilisés, la mer n’est pas une poubelle !

La commune de Groix fait fort...

Voici une partie de l’annonce passée, en novembre 2011, par la Mairie de Groix pour recruter un agent de maintenance polyvalent voirie/bâtiments.
Missions :
divers travaux d’entretien courant et de réparation des voies et espaces publics en suivant des directives ou d’après des documents techniques en suivant des directives ou d’après des documents techniques. Curage des fossés, fauchage et élagage. Réparation et remise en état des revêtements de chaussée. Maçonnerie, Plâtrerie/peinture, Électricité, Plomberie/chauffage, Métallerie/serrurerie, Menuiserie. Réparation, enlèvement et pose de mobilier urbain. Entretien de la signalisation horizontale et verticale. Manipulation d’engins et d’outils dangereux etc.
Profil de poste exigé :
- Permis B
- formation et connaissances techniques dans les domaines d’actions concernés.
Profil de poste souhaité
- diplôme niveau BAC à BAC+2
- domaine technique
- certificat d’aptitude à la conduite d’engins en sécurité (CACES)
- chariot élévateur - nacelle - engins
- Habilitations techniques (manipulation et transport de matières dangereuses, électricité, etc.) - Permis C (Poids Lourds)
Le tout pour un boulot précaire (un contrat à durée déterminée) de 2 mois sûr, voire plus ???

Cap L’Orient, la Volvo Océan Race, suite...

Dans la rubrique pays de Lorient du quotidien Ouest-France datée du 20 février 2012, nous apprenons que parmi les animations prévues lors de l’étape lorientaise, du 17 juin au 1° juillet 2012, une démonstration de camions Volvo doit avoir lieu entre les quais de Keroman et Lann-Bihoué. 2 500 invitations ont été lancées pour ce show.
Une armada de camions, pétaradants, rugissants... Ca devrait poser quelques problèmes à la Communauté d’agglomération de Lorient et à ses élus, si soucieux de donner une image de « développement durable » à Cap L’Orient. L’Agenda 21 dont le Maire de Groix a la charge devrait aussi souffrir de ce show tout camion, pas vraiment dans l’air du temps !
Repères : Groupama, le seul bateau français en compétition dans cette course à la voile autour du monde, a coûté près de 8 millions d’euros. Le budget de fonctionnement est de 10 millions d’euros par an. Groupama, hème assureur français, est en très mauvaise santé financière, liée à la dette grecque, espagnole, irlandaise... Il est aussi actionnaire de Véolia Environnement. Imprimerie spéciale - Ne pas jeter sur la voie publique

L’insularité a un prix...fort

Ceci en est un exemple, il y en a plein d’autres, mais il illustre le fait que vivre dans une île a un coût supérieur à celui du continent.
Prix du carburant à Groix, le 24 février 2012 : Gazole : 1,646 €/l, SP 95 : 1,860 €l, SP 98 : 1,915 €/l
Prix du carburant au Leclerc de Larmor-Plage : Gazole : 1,382 €/l, SP95 : 1,577 €/l, SP98 : 1,611 €11, Fioul domestique : 0,974 € /1
La continuité territoriale, l’égalité entre citoyens... nous sommes bien loin des beaux discours de nos politiques. C’est aussi une raison pour lutter dans notre île pour plus de justice, plus d’égalité.

Bilan...
Voici quelques chiffres éloquents pour illustrer l’état de notre pays, mais surtout l’état de la situation sociale. En un an, de janvier 2011 à janvier 2012, le chômage (catégorie A, sans aucune activité) a augmenté de 6,2%, soit 2,866 millions de personnes en recherche d’emploi. En incluant ceux qui exercent une activité réduite, 4, 258 millions de demandeurs d’emploi, au total, cherchent un travail. Et encore faut-il prendre en compte le fait que le ministre du travail, Xavier Bertrand, avait demandé par circulaire à ses services, de concentrer les 340 000 contrats aidés prévus pour 2012 sur le 1er semestre 2012...avant les élections !
Les restos du cœur distribuaient 91 millions de repas en 2007-2008, 109 millions en 2011-2112 et les SDF ne sont pas pris en compte, puisqu’ils ne déclarent pas de revenus.
Entre 2004 et 2008, les plus aisés (0,1%) ont augmenté leurs revenus de 32,7%.

Collectif citoyen de Groix, Boîte des associations, 56590 Groix
Apportez votre soutien financier au JET D’ENCRE, Chèque à l’ordre du COCIG
Pour recevoir « Jet d’Encre » par mail : contact@cocig.org, Blog : http://cocig.org

1 Message