Lettre du Cocig au Préfet
mercredi 10 juin 2015, par Admin

Groix, le 8 Juin 2015

Monsieur le Préfet du Morbihan Place du Général de Gaulle BP 501 56019 VANNES Cedex

Objet : Desserte maritime de l’île de Groix

Monsieur le Préfet,

Sans attendre les conclusions de l’action en justice que nous avons engagée contre la nouvelle Délégation de Service Public adoptée par le Conseil Départemental du Morbihan pour la desserte maritime des îles du large, nous voudrions attirer votre attention sur les conditions concrètes dans lesquelles cette DSP est mise en œuvre et les problèmes de sécurité qu’elle engendre.

Au cours du mois de Mai, caractérisé par quatre longs week-ends, la fréquentation des bateaux était à son maximum. Du fait de la réduction du nombre de rotations, le phénomène a été encore amplifié. De plus, compte-tenu des décisions prises par Océane quant à la grille des horaires et les allers/retours étant effectués par un seul bateau, le temps de chargement/déchargement est trop réduit pour que les manœuvres s’effectuent en toute sécurité à Port-Tudy. Ainsi, a-t-on assisté, en pleine affluence de visiteurs, à des moments de tension particulièrement sensibles : marchandises (produits frais notamment) demeurées à quai à Lorient, faute de temps suffisant pour les agents chargés de leur conduite au bateau ; ballet incessant des fenwicks sur le quai de Port-Tudy entre véhicules entrant ou sortant du bateau, passagers cherchant à récupérer/déposer leurs bagages ; commerçants pressés de récupérer leurs marchandises, notamment les produits frais. Le quai de Port-Tudy est devenu dangereux, parce que surchargé, notamment du fait des nouvelles dispositions adoptées pour le transport des marchandises. Des échanges parfois violents ont été constatés entre passagers piétons et conducteurs de véhicules ; un climat délétère s’instaure quelquefois entre le personnel d’Océane, qui pourtant fait de son mieux, et des clients impatients qui viennent chercher leur marchandise.

Notre crainte est réelle de voir cette situation s’aggraver prochainement du fait des dispositions de la nouvelle DSP relatives à la période estivale : 76 rotations ont été supprimées par rapport à l’an dernier. Cela ne pourra qu’ exacerber les tensions, compte-tenu de l’arrivée des estivants.

Nous voudrions enfin saisir l’occasion de ce courrier pour relayer une suggestion formulée par un membre de l’équipage du bateau. En juin, le Saint-Tudy est en révision et l’Ile de Groix est appelé à le remplacer. Vous n’ignorez pas que ce dernier, fleuron de la flotte du Département qui n’est pas pour rien dans le déficit de la ligne, ne peut rester à Groix la nuit. Pour assurer la première rotation à partir de l’île, il traverse donc, à vide, les Courreaux de Groix. Ne pourrait-on limiter les pertes financières en mettant dans ce bateau un maximum de marchandises et notamment les produits frais qu’attendent les restaurateurs et producteurs locaux pour engager leurs préparations. Une telle solution, même provisoire, présenterait un maximum d’avantages : l’ acheminement vers la gare maritime se ferait à un moment où la circulation à Lorient est faible ; gain de temps pour les restaurateurs livrés à temps et en heure dans de bonnes conditions ; peu de circulation sur le quai de Port-Tudy ; personnel moins stressé ; moins de risques d’accident...

Ne doutant pas de l’attention que vous voudrez bien porter à ce courrier, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de nos sentiments respectueux.

Pour le Collectif Citoyen de Groix

Le Président
Régis Leclercq